Emilie Arévalo Fandino / Les yeux brûlants

L'artiste

Emilie Arévalo Fandino est une jeune artiste-photographe franco-colombienne qui travaille autour de la représentation des femmes et minorités de genres, mais aussi particulièrement des personnes racisé.e.s.

Elle s’est progressivement orientée vers la photographie argentique, un format qui lui permet à la fois de maintenir une certaine matérialité tout en gardant un contact direct avec la personne qu’elle prend en photo.

Elle a comme engagement personnel un activisme féministe, queer et intersectionnel, et utilise la photographie comme un outil militant axé sur le “care”, l’importance de la représentation, la sororité et l’adelphité, mais aussi la déconstruction de la vision binaire de nos corps, le male gaze.

Crédits : Instagram @lesyeuxbrulants

Retrouvez Emilie Arévalo Fandino le dimanche 11 avril lors de notre 1ère table ronde, consacrée aux figures de sorcières ! Lien d'inscription : https://www.helloasso.com/associations/artefac/evenements/table-ronde-rencontre-avec-les-artistes-de-so-eu-rcieres-session-1-2

La LLorona

Photographie argentique, 29,7 x 29,7 cm, novembre 2020

  • La série La Llorona illustre une figure féminine mythique de la culture latino-américaine.

  • Elle a une dimension personnelle pourl’artiste, car elle fait référence à la culture latina qui tient une place importante au sein de ce travail ainsi qu’à son militantisme.

  • Incarnant différentes personnes selon les esprits et les générations, La Llorona représente, d’un point de vue machiste, la femme incontrôlable qui s’est octroyée des devoirs maternels et conjugaux dans la culture mexicaine, méritant la punition.

  • Elle rejoint ainsi les figures de sorcières, rejetées et punies car elles ne respectaient pas les diktats patriarcaux. En effet, ce mythe rejoint les différentes figures féminines méprisées et instrumentalisées comme sources de menaces, ne correspondant pas à la figure féminine tolérée.

Crédits : modèle Tessa @latessita ; artiste Emilie Arévalo Fandino @lesyeuxbrulants

Sororité

Photographie argentique, 29,7 x 42 cm, juin 2020

  • Cette série photographique réunit et illustre une sororité peu représentée.

  • Celle-ci s'éloigne de la notion de sororité blanche plus médiatisée.

  • Ainsi, l’artiste capture différents groupes de femmes et minorités racisé.e.s ou/et peu représenté.e.s au sein de la société.

Crédits : modèles Ben-Vinda @bvbicita, Sephora @sephora___mtb, Kim @dark_m3laniin_, Sarah @disturbxed du collectif @extramuseclub ; maquillage@saintejeannedumaquillage ; artiste Emilie Arévalo Fandino @lesyeuxbrulants